tout l’écrit, les S.O.S.

Si je n’ai pas écrit d’article ces derniers temps ce n’est pas tant par faute de temps, même si, ou d’inspiration, là par contre jamais, mais surtout parce que toutes mes tentatives se sont révélées être “bien de la merde”.

Ça arrive parfois. Je commence à écrire. Je me force à aligner les mots en sachant très bien que la relecture y est pour beaucoup dans un bon texte. Et non, c’est plat, c’est mou, c’est factuel et chiant comme une feuille Cerfa. Trop porté sur des détails sans intérêt, pas assez d’inspiration pour développer ceux qui en ont. Alors je jette le fichier à la corbeille et laisse tomber car il est déjà l’heure de se coucher, y’en a qui bossent le lendemain merde !

J’ai bien conscience que mon style n’a rien d’exceptionnel et même pas une once de vraiment bon, des générations de profs de français me l’ont rappelé à grands coups de stylos rouges qui entouraient mes répétitions et me notaient sur 20 en utilisant un dé à six faces, et je ne compte pas rivaliser avec Flaubert – que je n’ai pas lu d’ailleurs même si je viens d’acheter Madame Bovary – mais quand même, s’il y en a un à qui ce que j’écris doit plaire sur ce blog c’est bien moi et là, rien ne me plaisait. Pour une fois que je suis le client final, je vais pas me retenir de faire chier le prestataire !

Je veux du drôle ! Je veux faire sourire le peu de lecteurs(-trices) que j’ai et qui se morfondent depuis que j’ai arrêté les bêtisiers meetic tout en sachant que je n’en ferais pas de même avec Attractive World : j’y vais moins que ce que j’allais sur meetic… mais c’est gratuit ^_^;. Si j’avais eu un euro à chaque fois qu’on m’a dit que ce qui était bien sur mon blog c’est les bêtisiers, je pourrais presque me permettre d’aller au cinéma, sans trop tarder toutefois si les tarifs continuent d’augmenter comme ça.

C’est dingue ça, sur je ne sais combien d’articles ici-bas et, sans savoir aucune envie de vérifier de manière scientifique ce que j’affirme quitte à vexer Claude Allègre pour si peu, le nombre d’articles de cette série ne représente qu’une toute petite partie du lot et pourtant c’est la seule chose que les gens retiennent. Ah si c’est comme ça, j’imagine vraiment comment Bill Clinton doit vraiment avoir la haine. Oui, avouez le : vous avez pensé à la même chose que moi et vous ne vous souvenez plus d’aucune de ses réformes ou actions en tant qu’Homme le plus puissant du monde hein ?

Maintenant j’ai peur, peur que dans la rue, dans le métro viennent à mes oreilles les messes-basse et les murmures : “Hey, c’est pas lui qui faisait les bêtisiers meetic là ? t’as vu ce qu’il est devenu ? Non mais sérieux quoi… trop t’as vu quoi… c’est ouf quoi…”. Propos qui ne sont pas tant gênant par leur teneur que par les multiplication des ‘quoi’. Comme le héros de Ionesco je vois non pas des rhinocéros mais des gens devenir grenouilles autour de moi. Peut-être que ce sera mon tour après, quoi. Et merde… Oh et puis c’est pas si grave y’a ptet moyen qu’on se marre, ou qu’on vive dedans.

Nan, si je n’avais fait que ce type d’articles le blog serait vide aujourd’hui alors que des tas de gens… qu’une poignée de personnes arrivent ici via les moteurs de recherche en tapant des mots clefs révélant leur forte envie d’avoir des attouchements physiques avec leur main la plus adroite (c’est bien la droite chez moi justement). Bon, mauvais exemple : ils arrivent justement sur ces articles là. De même j’attire les gens qui veulent savoir écrire une annonce. Après les sites qui font les devoirs pour les élèves il va falloir faire ceux qui commercent les annonces pour les sites de drague. Voir même toute la phase de drague avec un rapport écrit sous Powerpoint avec des camemberts et des diagrammes à moustache à la clef pour que le rendez-vous se passe sans trop de surprise. Y’a un business là, je vous le laisse je suis bon prince (pas de LU).

Ce blog continue donc d’avancer clopin-clopant, à son rythme, j’ai déjà deux trois articles en tête, l’envie revient, le temps aussi. Il fait beau vous ne trouvez pas ? 🙂

Une réflexion au sujet de « tout l’écrit, les S.O.S. »

  1. Salut mon Gâ !
    Bah tu vois comme les choses sont bien faites ! Tu parles d’inspiration littéraire, et voilà que je déboule comme un sagouin pour te dire que je viens de te "linker" sur mon blog. Un truc tout nouveau que je viens d’ouvrir, sur lequel je m’épancherai en "chroniques de la vie ordinaire".
    Pis sinon toi, ça va ?
    JF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *