Klimt tourisme et fêtes de fin damnée

Vachte, ça fait un moment que je n’avais pas posté. Ce n’est pas du tout faute d’envie mais surtout de temps : le taff comme d’hab. Surtout que j’écris assez lentement. Je prends du temps pour écrire mes articles, je les relis, j’essaye de m’appliquer un peu sur le style pour éviter tout ce que me reprochaient mes profs de français à l’époque comme les répétitions, les lourdeurs de style, les fautes -même si je dois en laisser passer pas mal. Au final je dois donc réserver facilement une bonne heure à la rédaction d’un article depuis l’ouverture de notepad à la mise en forme dans l’interface d’administration. Et ces derniers jours j’en ai eu peu, du temps.

Oh, je n’ai pas arrêté de vivre pour autant mais moins tout de même. J’ai même pu voir Oz en vitesse. D’ailleurs c’est marrant parce que je me suis rendu compte que lui vivant à Tokyo et moi à Paris, je le voyais plus souvent que bien d’autres personnes qui doivent vivre à moins de 100 Km de chez moi de qui je n’ai que peu de nouvelles ou bien que j’ai perdu de vue avec le temps. Est-ce que c’est vraiment marrant d’ailleurs…

Je me suis cultivé et je me suis rendu compte qu’il faut souffir atrocement pour être un peu moins bête. Si si je suis allé avec Clara voir l’exposition Vienne 1900 au Grand Palais. Très jolie expostion qui présentait des Œuvres de Klimt, Moser, Schiele et Kokoschka. Si ce dernier m’a étonné par ses peintures torturées – mais je suis blindé depuis que j’ai vu du Francis Bacon – c’est Schiele que j’ai découvert avec plaisir. Son dessin est très proche parfois de la BD tout en étant influencé par les codes – ou les non-codes – de leur mouvement. En fin de compte je ne connaissais que Klimt ce qui m’a permis de constater encore une fois qu’on ne peut vraiment apprécier une peinture qu’en la voyant réellement. Toutes les reproductions photographiques imprimées ne rendent pas le grain, les traits, l’ambiance lumineuse comme la peinture le mérite et c’est vraiment dommage parfois.
Au début de l’expo je ne savais pas vraiment quoi regarder. Les thèmes ? Bof ça reste banal ici. Non c’est dans le traitement des formes, des positions et des expressions que réside le secret, dans l’utilisation des aplats – nottament dorés chez Klimt – dans l’oubli volontaire des perspectives des paysages, dans les contreformes. C’est là que leur peinture prend toute sa signification et j’ai mis un moment pour le comprendre.
Pourtant je me fais souvent le reproche d’aller voir des expo sans me renseigner d’abord sur les significations ou sur les intentions des artistes. Alors je me renseigne par la suite et paf, impossible de vérifier sur la vraie peinture. C’est ballot! 🙂 Car non je ne paierai pas un de ces mini-magnétos, qui, soit dit en passant, ont franchement l’air de téléphones portables on se croirait entouré de gens au téléphone. Alors je me console avec les explications murales qui sont malgré tout très bien faites. Ah ça oui, on est pas aidés par les noms des œuvres.
Vous ne voyez pas où est la souffrance vous ? C’est surement parce que vous n’avez pas eu comme nous la magistrâââââle idée d’aller faire la queue – oui les réservations sont finies depuis un moment – près de deux heures pour voir l’expo !! Pour couronner le tout, on a fait ça une des deux journées où il a neigé comme vache qui pisse – je sais, je sais, mais ça résume bien. Je n’aime pas la neige de base mais la neige parisienne c’est vraiment la plaie totale elle devient gadoue, elle est bien dégueux : faut vraiment être pervers masochiste pour aimer la neige à Paris… et même ailleurs si vous voulez mon avis. Heureusement devant moi il y avait une jeune fille très très jolie. Donc j’ai essayé de faire un peu rire autour de moi, ce qui a plutôt fonctionné à priori. J’ai nottament commencé à me moquer d’une bande musicale qui passait sans cesse, comme un running-gag, jusqu’à ce qu’on s’approche de l’entrée, frigorifiés, et qu’on se rende compte que ce n’était pas une bande sonore : c’était un vrai monsieur qui jouait réellement avec son chapeau devant lui. Franchement comme ça, dans le froid, la neige et j’imagine la fatigue de rester sur place j’ai été admiratif. En plus il semblait gentil comme tout ce monsieur. Bref bien évidemment que j’ai donné – ça m’arrive peu donc ça se note. À un moment on a fini par arriver, par enfin entrer dans la chaleur du hall principal et là, malgré quelques espoirs, nourris sur rien, la jeune fille que je trouvais mignonne nous a dit tout simplement Bonne expo ! avant de partir devant sans se retourner avec des pétales de sakura qui volent, emportées par le vent, et un magnifique coucher de soleil… j’en fais trop ? hmm… bref elle est partie mais bon j’étais déjà accompagné et j’allais pas faire mon lourd… si ? j’aurais dû ? Peut-être…

Mes fêtes se sont plutôt bien passées. J’ai passé mon nouvel an chez des amis qui organisaient un dîner, puis soirée à la coule pour l’occasion. J’avais peur de pas être très coule ce soir là donc à la base j’aurais préféré un plan grosse teuf pour penser à rien sur de la musique répétitive et forte mais ça s’est très bien passé y’avait plein de gens sympa et je n’ai pas eu le temps de faire mon ours un seul instant. On a (très) bien mangé, il y avait de la (très) bonne musique, on a (très) bien ri… cette soirée était donc (très) bien. 🙂

C’est après que j’ai fait ma petite déprime post fin d’année. Elle est cyclique, je la fais quasi tous les ans… J’essaye de ne pas en faire trop profiter les autres mais c’est pas tout le temps facile. Ça devrait passer rapidement 🙂

Mais c’est aussi et surtout la période où on prend ses bonnes résolutions pour l’année et vu comme je me suis mis au cul celles de l’année dernière de manière ridicule – ouais ouais, je fais le même poids – j’ai cette année décidé d’en prendre trois qu’il faudrait idéalement réaliser. J’ai décidé de les prendre simples, ne nécéssitant pas d’effort particulièrement soutenu sur le long terme et pas forcément ‘bonnes’. Les voici :

  • Au moins une fois, prendre une bonne cuite (avec des potes de préférence !!)
  • Au moins une fois, prendre de la drogue (je n’ai pour l’instant jamais testé de subtance illicite o_O)
  • Au moins une fois, avoir un rapport sexuel (\^_^/)

Au moins c’est direct, clair, net, précis, concis et merde je dois pouvoir y arriver là quand même. Bon, je sais y’a des gens pour qui c’est le lot quotidien enfin… hebdomadaire mais pas moi alors va quand même falloir y mettre du mien.

Sur ce j’espère aussi bien sinon mieux que l’année dernière, en tout cas mieux qu’elle a commencé, je vous souhaite donc à tous et à toutes une excellente année 2006 !!!

(T1, je poste pas souvent mais je me fous pas de votre gueule hein ? ^_^)

3 réflexions au sujet de « Klimt tourisme et fêtes de fin damnée »

  1. Wow O_O ça c’est du post… bon, tu sais que si tu veux passer par ici, tu es toujours le bienvenu… oui, je sais, c’est pas tout près, c’est pas pratique, … ^^; Mais on a des jolis paysages et du chocolat, pour compenser 😉

  2. Ouaich!! belles résolutions pour cette nouvelle année!! Je peux y contribuer non pas en t’accompagnant (et en râlant "j’ai froid aux pieds!!")à une expo mais en te proposant de venir boire du rhum à la maison, en fumant un de ces trucs qui fait rire, entouré de mes plus jolies amies…Quand ça? appelles moi et tu auras la date (elle est posée, tu n’aura pas le choix!!!;-)Bizz -Clara

  3. Hey mais j’ai pas dit que j’allais toutes les réaliser en une seule soirée hein… quoi que ça pourrait me faire gagner du temps. ^_^U Je t’appelle dès Lundi comme ça je serais avec Seyivé et l’information passera à nous deux en même temps 🙂

    Merci Mido ! J’aimerai beaucoup passer mais j’ai du mal à me trouver des grands week-ends de libre ces derniers temps… ça fait des mois que je promet à un de mes meilleurs amis que je vais aller le voir à Milan un de ces 4, j’ai aussi une amie en Belgique à qui il faudrait que je rende visite. Bref c’est pas gagné mais c’est très sympa de me le proposer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *